Assises de la révision des coopératives agricoles

Partager ce contenu

Les Assises de la Révision des Coopératives Agricoles organisées en partenariat avec l’Institut de la Coopération Agricole se sont déroulées le 25 mai dernier à Paris réunissant plus de 160 participants. Cette journée de travail, sur « La gouvernance, facteur de compétitivité pour les coopératives », a permis de resituer la Révision dans un panorama plus large en lien avec la vie des entreprises coopératives avec une volonté de mettre la gouvernance au service de la performance dans le respect des valeurs coopératives.

Suite à la Loi ESS et à la Loi d’Avenir Agricole de 2014, la révision n’est plus seulement un système d’audit, c’est aussi la possibilité de porter un regard sur les défis socio-économiques que les coopératives doivent relever. Henri Nallet, Président du HCCA, a salué le travail de la Révision, « tiers de confiance » qui garantit aux adhérents et au reste la société que la coopérative est fidèle aux principes qu’elle revendique. La qualité des intervenants a permis de mesurer l’intérêt de la Révision et a contribué à une grande richesse des échanges sur la gouvernance coopérative et ses pistes d’amélioration.

Cette journée fût aussi l’occasion de présenter l’Observatoire de la Gouvernance des coopératives agricoles alimenté par des enquêtes réalisées par les réviseurs agréés auprès des administrateurs lors de la mission de Révision.

Différents ingrédients sont facteurs d’une bonne gouvernance : un réel binôme président-directeur général fonctionnant bien ; un souci permanent de formation des administrateurs ; un conseil d’administration proactif en lien étroit avec l’équipe management, etc. Autant de spécificités à valoriser dans une société de défiance, dans laquelle les coopératives doivent rester très vigilantes face au risque de banalisation, comme l’a souligné Marie-Noëlle Lienemann, Sénatrice de Paris et Présidente des coopératives HLM.

Michel Prugue, Président de Coop de France, a rappelé que la promotion des principes et des valeurs de la coopération constitue l’un des quatre enjeux prioritaires du Projet Stratégique « Coop de France 2020 » : «face à une opinion publique de plus en plus interrogative sur la capacité des organisations à être vertueuses, nous devons savoir apporter les preuves de notre engagement coopératif. Nous devons être exemplaires. »